Méthodes

La digipuncture

La digipuncture est une méthode douce issue des pratiques ancestrales chinoises.

En pratique

Avec ses pouces et la paume de ses mains, le thérapeute stimule fermement des points stratégiques du corps appelés méridiens. Ainsi, il agit sur la circulation de l’énergie dans le corps pour au final, rétablir en profondeur l’équilibre énergétique essentiel au bon fonctionnement des organes.

La digipuncture appliquée à l’amincissement

Pour comprendre l’intérêt de la digipuncture dans la perte de poids, il faut s’intéresser aux facteurs responsables de la prise de poids. Parmi eux, on retrouve « la nourriture émotionnelle ». Il s’agit d’une prise alimentaire visant la gestion de nos émotions : nous grignotons lorsque nous sommes stressé, anxieux, triste, etc.

Par points d’acupression sur le corps, le thérapeute stimule les flux énergétiques liés aux méridiens : il favorise la libération des tensions et l’émergence d’énergies positives. En agissant à un niveau émotionnel, la thérapie par digipuncture agit sur le comportement alimentaire et permet l’élimination des graisses stockées dans l’organisme.

La phytothérapie

Étymologie

Le mot phytothérapie est issu de la combinaison de « phyton« , signifiant « plantes » et de « therapeia », signifiant « soigner ». La phytothérapie repose donc sur les effets préventifs et/ou curatifs des plantes.

En pratique

Le thérapeute connait les principes actifs des plantes et leurs vertus. Il peut donc conseiller le patient. La phytothérapie est utilisée en complément d’autres méthodes – dont la digipuncture – pour potentialiser leurs effets.

La luxopuncture

En pratique

Le thérapeute stimule des points réflexes du corps à l’aide d’un faisceau infrarouge. Cette méthode vise l’équilibre de l’organisme a plusieurs niveaux : hormonal, digestif, lymphatique, etc.

 

 

Indications de la luxopuncture

Les domaines d’application de la luxopuncture sont variés :

  • amincissement
  • arrêt du tabac
  • stress (notamment dans un contexte d’examens chez l’adolescent)
  • déprime
  • burn out
  • troubles du sommeil, fatigue
  • troubles liés à la ménopause
  • troubles de l’attention avec hyperactivité chez l’enfant (en complément d’un suivi médico-psychologique adapté)